Votre entreprise investie beaucoup en publicité radio, mais les résultats n’y sont pas? C’est parce que vous n’avez pas la bonne stratégie! Et j’ai la solution pour vous : les podcasts!

Au Québec, les entreprises préfèrent investir des montants plus élevés en publicités traditionnelles (radio, télé, journaux, magazines, publi-sacs, etc.) malgré de maigres résultats. Voici pourquoi vous devriez commencer à surfer la vague des podcasts tout de suite.

« Ma publicité radio est meilleure parce que l’auditoire est fidèle »

Malheureusement, il n’y a rien de plus faux. Dans le monde des animateurs radio (ce que l’auteur de ces lignes a déjà été), on dit que l’on n’a que sept secondes pour avoir l’attention de l’auditeur. Après ça, il est branché sur un autre poste.

Les auditeurs de la radio sont considérés comme « passifs ». Ils font souvent autre chose en écoutant. Sinon, ils se promènent d’un poste à l’autre. Surtout, ils cherchent à tout prix à éviter un bloc pub (ce que vous voulez qu’ils écoutent)!

Les auditeurs de la radio font souvent autre chose en écoutant.
Les auditeurs de la radio font souvent autre chose en écoutant.

Pendant ce temps, les auditeurs de podcasts sont considérés comme des auditeurs « actifs ». Ce qui veut dire qu’ils ont un contrôle total sur ce qu’ils écoutent et qu’ils y sont attentifs.

De plus, selon une étude d’Edison Research parue en 2021, les auditeurs de podcasts sont très fidèles!

  • 80% des auditeurs canadiens de podcasts écoutent la totalité ou la presque totalité des podcasts qu’ils commencent,
  • 74% des adeptes canadiens de podcasts écoutent la majorité des épisodes qu’ils téléchargent,
  • Les Canadiens écoutent en moyenne 6 épisodes de podcasts par semaine,
  • 34% de ceux qui écoutent du contenu audio en ligne, dont des podcasts, le font pour remplacer la radio.
Selon une étude, les auditeurs de podcasts sont très fidèles!
Source: Edison Research

La recette secrète des podcasts

Les podcasts deviennent populaires en créant des communautés très actives sur les réseaux sociaux. Il se crée une relation de proximité de grande qualité entre les auditeurs et les intervenants.

Le podcast de l’humoriste Mike Ward, « Sous Écoute », est un excellent exemple. De nombreux auditeurs sont tellement fidèles qu’ils payent 7$ par mois simplement pour regarder l’enregistrement des épisodes en direct sur le web.

En commençant à annoncer votre produit sur un podcast avec une communauté en santé, la communauté risque de l’adopter rapidement! En encourager un projet qui leur tient à cœur, ils traversent votre funnel à la vitesse de l’éclair.

Les paliers d'abonnements mensuels du podcast de Mike Ward.
Les paliers d’abonnements mensuels du podcast de Mike Ward. Source: patreon.com/SousEcoute

« Mais ma publicité radio m’offre un plus grand auditoire que les podcasts! »

Si on compare uniquement les chiffres d’écoute Numéris des radios à ceux de téléchargement des podcasts, c’est vrai. Mais l’auditoire des podcasts est de bien meilleure qualité!

Parce que les chiffres Numéris sont des sondages effectués deux fois par année. Les chiffres totaux ne sont pas réels, ce sont des approximations selon les proportions données par les résultats des sondages. Et encore, même si ces chiffres étaient les bons, combien changent de poste dès qu’ils entendent une publicité?

L’auditoire des podcasts est de bien meilleure qualité que celui de la radio

Avec les podcasts, parlez directement à vos clients

En prenant tout cela en compte, on arrive à une conclusion criante de vérité. Lorsque votre publicité passe à la radio, les d’auditeurs qui l’écoutent vraiment est terriblement plus bas que les auditeurs qui l’écouteraient vraiment dans un podcast. Vous en avez donc beaucoup plus pour votre argent! Surtout qu’au départ, vous en dépensez moins!

Il est possible que votre budget de publicité radio soit vital pour votre organisation. Mais il y a de grandes chances que vous obteniez de meilleurs résultats en combinant avec les podcasts. Et ce pour moins cher!

Vous aimeriez en savoir plus? Écrivez-moi!